Vivre avec la surdité

Le dépistage néonatal

top_depistage_neonatal

Le saviez-vous?

La surdité est une déficience sensorielle présente chez 1 à 6 bébés sur 1000 – selon le type de surdité. D’après les estimations les plus courantes, cela représente environ 425 nouveau-nés par an au Québec. Puisque cette incapacité auditive est invisible, elle passe souvent inaperçue, même aux yeux des parents et de la famille.

Pourquoi le dépistage précoce de la surdité est-il nécessaire?

  • Un dépistage précoce permet de poser un diagnostic de surdité avant 3 mois de vie, ce qui permet de gagner un temps précieux et d’amorcer rapidement une réadaptation adéquate.
  • Si la déficience auditive de l’enfant est détectée tôt et s’il a également accès à des interventions directement après sa naissance, son potentiel d’apprentissage est significativement amélioré.
  • À long terme, cela affecte positivement la qualité de vie de l’enfant, son développement et son intégration sociale.

Le programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés

En 2009, le gouvernement a annoncé le lancement du très attendu programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés : un programme qui vise à détecter précocement la surdité présente à la naissance puis à entreprendre les interventions thérapeutiques et de réadaptation nécessaires avant l’âge de 6 mois. Son déploiement est progressif, il est actuellement offert dans les établissements suivants (liste mise à jour en mai 2021) :

  • CHU Sainte-Justine (Montréal)
  • Centre Universitaire de Santé McGill (Montréal)
  • Centre Hospitalier de l’Université de Montréal – CHUM (Montréal)
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont (Montréal)
  • CH Pierre Boucher (Longueuil)
  • CH Hôtel-Dieu (Sorel)
  • Centre Hospitalier de l’Université de Laval – CHUL (Québec)
  • CHU de Québec-Hôpital St-François-d’Assise (Québec)
  • CH Hôtel-Dieu (Levis)
  • CH régional de Lanaudière (Saint-Charles-Borromée)
  • Maison de naissance Mimosa (Saint-Romuald, dans Chaudière-Appalaches)
  • Centre Hospitalier Affilié Universitaire Régional – CHAUR (Trois-Rivières)
  • Centre Hospitalier Universitaire de Sherbrooke – CHUS (Sherbrooke)
  • Maison de naissance de l’Estrie (Sherbrooke)
  • Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (Cowansville)
  • CH de Granby (Granby)

À noter : Le 11 mai 2021, à l’Assemblée nationale, le gouvernement s’est engagé par motion adoptée à l’unanimité, à ce que le programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés soit implanté partout au Québec d’ici fin 2021.

Pour en savoir plus sur le programme et son évolution : Pour un dépistage universel de la surdité à la naissance

Comment les tests se passent?

Il y a deux méthodes principales employées dans la détection de perte d’audition chez les nouveau-nés et les jeunes enfants. Le personnel de santé pratique le test, sans danger et indolore, lorsque l’enfant dort.

Le test d’émission oto-acoustique (ÉOA)
Une sonde placée dans le conduit auditif externe du bébé envoie un son. Un écho naturel revient de la partie extérieure de la cochlée. Le microphone du transmetteur enregistre cet écho et l’appareil au chevet de l’enfant le mesure. Les enfants qui entendent envoient un écho. Ceux qui ont une perte d’audition plus élevée que 30-40 décibels n’envoient pas d’écho.

Le potentiel évoqué auditif automatisé (PEA-A)
Trois électrodes sont collées sur la tête du bébé et des écouteurs ou sondes auditives sont placés sur ou dans les oreilles de l’enfant. Ceux-ci mesurent l’activité électrique du cerveau. Les écouteurs, une oreille à la fois, transmettent des sons. Cet appareil enregistre les réponses électriques à la stimulation du son. Ce test évalue les voies auditives de l’oreille externe au tronc cérébral. Ce test est effectué pour identifier des pertes d’audition d’au moins 30-40 décibels.

Si le ÉOA du bébé ne donne pas le résultat escompté, habituellement le test de dépistage suivant sera le PEA-A. Si le résultat n’est toujours pas celui escompté, alors le bébé aura un examen plus complet de son audition avec des sons de plusieurs fréquences différentes et le test sera d’une plus longue durée. Notons que les enfants présentant un facteur de risque bénéficieront d’emblée d’un test PEA-A.

Quelles sont les différentes étapes du programme de dépistage?

Si les premiers tests auditifs faits juste après la naissance (dès 24h de vie, et au plus tard 1 mois après, en cas de reprise)  ne donnent pas le résultat attendu (donc si un doute subsiste), on réfèrera l’enfant vers un des 4 centres de confirmation diagnostique pour qu’un audiologiste réalise une évaluation auditive complète, au plus tard avant ses 3 mois. 

Dans certaines situations, il est possible que l’enfant soit référé directement au centre de confirmation diagnostique (CCD), sans procéder à l’application d’un protocole de dépistage:

  • Méningite bactérienne ou virale confirmée;
  • Présence de microtie, d’anotie ou d’atrésie du canal auditif externe à une ou aux deux oreilles;
  • Séjour prolongé à l’unité des soins intensifs néonatals.

Les Centres de confirmation diagnostique sont aux Centres hospitaliers universitaires :

  • de Ste-Justine
  • McGill 
  • de Québec (Pavillon CHUL)
  • de Sherbrooke.

Si l’évaluation complète confirme une perte auditive, l’enfant sera référé vers le centre de réadaptation dont il dépend, avant l’âge de 6 mois.

Quelles sont les causes fréquentes des troubles de l’audition permanente chez les nouveau-nés?

Neurosensorielle

C’est la cause la plus commune de perte d’audition permanente chez les nouveau-nés. Il s’agit d’un problème de sensation et/ou de perception du son (qui inclut les troubles de « l’oreille interne » ex : la cochlée, le nerf auditif et le cortex auditif à l’intérieur du cerveau).

Exemples de facteurs de risque de déficience auditive neurosensorielle chez le nourrisson :

  • Génétique/perte d’audition héréditaire
  • Méningite
  • Infection virale congénitale (ex : cytomégalovirus = CMV)
  • Malformations congénitales de l’oreille interne
  • Maladie auto-immune
  • Attaques ou manque d’oxygène dans le cerveau

De transmission

C’est une cause courante de la perte d’audition temporaire chez les jeunes enfants, par exemple, des infections à l’oreille récurrentes et du fluide à l’intérieur de l’oreille. Par contre, c’est une cause moins commune de la perte d’audition permanente. Il s’agit d’un problème au niveau de l’« oreille externe » (ex : l’oreille, le tympan ou les os de l’oreille moyenne).

Exemples :

  • Malformations congénitales de l’oreille (chaîne ossiculaire, pavillon)

Que faire si votre enfant naît dans un établissement n’offrant pas encore de programme de dépistage auditif à la naissance?

Certains établissements proposent déjà un dépistage néonatal de la surdité, hors programme (selon un protocole qui leur est propre) pour tous les nouveau-nés. N’hésitez donc pas à poser la question!

Enfin, les nouveau-nés présentant des facteurs de risque de surdité (par exemple, une histoire familiale de surdité, une infection congénitale, un syndrome, etc.) seront normalement référés vers une service d’audiologie où des tests seront effectués. En cas de doute, parlez-en à l’équipe médicale.

Enfin, si vous avez la moindre inquiétude quant à l’audition de votre bébé, vous pouvez en discuter avec le médecin de famille ou votre pédiatre, qui vous dirigera vers des services en audiologie.

Sources :