Vos droits

Le financement des aides de suppléance à l’audition par son employeur : est-ce possible?

top_financement_aide_suppleance_audition

Extrait du numéro 217 de la revue Entendre : Trucs, astuces et nouveautés pour mieux communiquer

Claire Moussel, responsable administration et développement à l’AQEPA Provincial

Audition Québec a publié en février 2017 un guide pour les travailleurs qui ont besoin d’une aide de suppléance à l’audition. Certaines sont d’ailleurs présentées par Jeanne Choquette dans l’article : Les avancées technologiques et médicales en implant auditif.

Vos jeunes sont peut-être sur le point d’entamer leur vie professionnelle. Ils ont peut-être quelques appréhensions concernant la communication dans le cadre de leur futur emploi. Des solutions existent!

Avoir l’appui de son employeur

Les informations listées dans ce guide pourront vous aider à obtenir l’appui de votre employeur pour avoir des outils qui favorisent l’intégration au travail. Car la Régie de l’assurance-maladie du Québec ne rembourse pas ces outils.

En effet, les employeurs sont soumis à l’obligation d’adaptation, principe intégré à la Loi canadienne sur les droits de la personne et à la Charte des droits et libertés de la personne et confirmé par la Cour suprême du Canada. Cela signifie qu’ils doivent faire tous les efforts possibles, jusqu’à concurrence d’une contrainte excessive, pour éliminer la discrimination contre les personnes ayant un handicap et mettre en place des mesures pour favoriser leur intégration.

Notez que l’on considère une contrainte excessive dans les cas où l’accommodement crée:

  • une dépense difficile à absorber pour une entreprise;
  • une entrave indue au bon fonctionnement d’une organisation;
  • une atteinte importante à la sécurité ou aux droits d’autrui

C’est cette obligation d’adaptation qui permet de revendiquer l’achat d’aides techniques pour accomplir votre travail. Si bien sûr, les lois québécoises s’appliquent à votre employeur.

Afin de pouvoir invoquer un besoin d’adaptation, vous devez :

  • Être une personne ayant un handicap (malentendante ou sourde)
  • Communiquer vos limites fonctionnelles (particulièrement celles qui touchent l’écoute, la communication et la sécurité)
  • Signaler votre besoin d’adaptation à votre employeur

Collaborer avec l’employeur lors de l’évaluation des exigences liées à l’emploi (particulièrement celles qui touchent l’écoute, la communication et la sécurité)

Proposer des solutions possibles. Par exemple, des modifications aux tâches ou l’obtention d’aides techniques

Attention : L’obligation d’adaptation ne confère pas l’obligation pour l’employeur de fournir l’aide technique idéale souhaitée par une personne malentendante. L’employeur a l’obligation de fournir une adaptation raisonnable. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le Guide réalisé par Johanne Labine et Jeanne Choquette pour Audition Québec: ici