Vivre avec la surdité

Le choix du type de scolarisation

top_choix_scolarisation

Il y a plus de trente ans, au Québec, très peu d’enfants de surdité sévère ou profonde développaient la parole. Ils restaient donc souvent illettrés. Aujourd’hui, les différentes approches éducatives, combinées au développement technologique des appareils auditifs et des moyens de communication, rendent possible une scolarisation avancée.

À chaque profil, il y a une solution

La scolarisation d’un enfant ayant des problèmes auditifs ne relève pas de l’exception, bien au contraire ! La différence est que le choix de l’établissement va dépendre de différentes variables. Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul devant ces décisions à prendre : un professionnel du centre de réadaptation le plus près prendra le soin d’établir avec vous un plan d‘intervention en fonction des besoins de votre jeune.

Différentes options…

La scolarisation peut se faire dans différents type d’école :

  • régulière avec services adaptés (audiologie, orthophonie, orthopédagogie, aides techniques, services d’interprétation)
  • bilingue, axée sur la LSQ et le français écrit
  • oraliste, essentiellement axée sur la parole. Au Québec, les écoles oralistes n’existent que pour le niveau primaire. Au secondaire, les jeunes vont dans leur école de quartier sauf pour des projets précis.
  • Votre enfant peut aussi être intégré à des classes en adaptation scolaire (classe de langage) avec des enfants qui ont d’autres problèmes de langage (TED, dysphasie, etc.). Ces classes existent dans les écoles ordinaires et aussi spécialisées.

L’éducation dans le système scolaire régulier est habituellement le parcours choisi par les parents, pour leur enfant. Si une intégration graduelle est requise, un séjour dans une école spécialisée ou classe spéciale se fait en vue de réintégrer le système régulier.

…en fonction de différents facteurs

Mais également…

  • Le lieu d’habitation de la famille

En raison du peu de centres de réadaptation ou d’écoles spécialisées au Québec, l’enfant y a difficilement accès s’il réside hors des grands centres. Donc, à moins de passer des heures dans un moyen de transport quelconque (ex : taxi -autobus) ou de rester dans une famille d’accueil, l’enfant est le plus souvent scolarisé à l’école régulière.

Les différentes approches pédagogiques utilisées au primaire et au secondaire?

Qu’elles soient oralistes ou gestuelles, l’objectif ultime des écoles spécialisées est l’intégration du jeune en école ordinaire. Pour plus de renseignements, cliquez sur un de ces deux liens :

ecolesbilingues

ecolesoralistes