Le dépistage universel

Suite au dépistage : Parcours du parent

Extrait du numéro 212 de la revue Entendre : Le dépistage universel de la surdité chez les nouveau-nés

Josée Rioux et Geneviève Paquette, audiologistes Institut Raymond Dewar, programme 0-12ans

Introduction

Comme parents, vous venez peut- être d’apprendre la déficience auditive de votre enfant. Peu importe le degré de surdité ou l’âge de votre enfant au moment du diagnostic, vous pouvez vous sentir bouleversés et inquiets. Vous ne pouvez pas imaginer à quoi ressemblera votre enfant à 10 ans.

Vous venez de vous engager dans une voie inconnue, celle de la surdité. Plusieurs démarches seront amorcées pour aider votre enfant. L’équipe multidisciplinaire du centre de réadaptation sera avec vous tout au long de ce processus pour vous accompagner.

L’impact du dépistage précoce

L’objectif du Programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés est de diagnostiquer la surdité à la naissance de façon à intervenir le plus rapidement possible. L’intervention précoce vise le développement du langage près de la norme, ce qui aidera à diminuer les situations de handicap. En effet, afin de réduire les risques d’un retard de langage, il faudra donner rapidement une entrée auditive optimale et ce, en tout temps.

Le port des aides auditives demeure le meilleur moyen pour donner accès à la voix et aux sons de la parole. Même si votre enfant est en très bas âge, il n’est jamais trop tôt pour agir. Durant ses années de petite enfance, plusieurs apprentissages seront déterminants pour le développement de son langage. En réduisant au maximum le délai pendant lequel il n’entendra pas de façon optimale, cela permet de prévenir d’éventuels retards de langage. Intervenir de façon précoce permet aussi aux parents de s’approprier leur nouvelle réalité et de cheminer avec leur enfant.

Les services de réadaptation

En quittant le centre hospitalier, un diagnostic de surdité a été fait pour votre enfant. L’audiologiste a peut-être fait une recommandation d’appareillage auditif en fonction des évaluations objectives qui ont été faites à l’hôpital et vous avez été référés au Centre de réadaptation.

Un centre de réadaptation est un établissement du ré- seau public de la santé et des services sociaux du Québec regroupant différentes disciplines, dont des audiologistes, des orthophonistes, des psychologues, des éducateurs spécialisés, des psychoéducateurs et des travailleurs sociaux.

Le mandat d’un centre de réadaptation est d’offrir des services de réadaptation pour des personnes ayant des déficiences physiques. Une prise en charge rapide par cette nouvelle équipe vise à minimiser les impacts de la surdité et à répondre à vos questions pour ainsi réduire vos inquiétudes. Dans tous les cas, un dépistage précoce de la surdité suivi d’une intervention rapide permet de mettre toutes les chances du côté de votre enfant pour favoriser son développement harmonieux.

Afin de vous aider dans l’adaptation à la surdité, un suivi vous sera proposé en fonction des besoins de votre enfant et de votre famille. Un plan d’intervention sera élaboré avec vous, car vous êtes au cœur du processus de réadaptation. Vous serez impliqués dans la recherche de solutions. L’objectif de l’ensemble des professionnels est de vous accompagner dans tout le cheminement nécessaire pour votre enfant en lien avec sa déficience auditive.

En audiologie, la première intervention à réaliser sera de préciser le diagnostic en mesurant les seuils auditifs de votre enfant en cabine audiologique. L’objectif de cette intervention est d’ajuster les aides auditives avec le plus de précision possible pour maximiser le potentiel auditif de votre enfant et de développer ses habiletés auditives. Parallèlement, l’orthophoniste débutera une intervention afin de vous guider dans le développement langagier de votre enfant.

D’autres professionnels de la santé peuvent également vous venir en aide en fonction de vos besoins et de ceux de votre famille. Les interventions visent d’ailleurs à soutenir le développement langagier, cognitif, affectif et social de votre enfant. Plusieurs démarches doivent être faites en peu de temps et les intervenants des centres de réadaptation sont disponibles pour vous aider à y voir plus clair.

L’intégration de votre enfant et la participation des parents

Par ailleurs, l’intégration de votre enfant est essentielle dans ses différents milieux de vie : à la maison, dans les milieux de garde, dans les écoles et les lieux de loisirs. L’objectif visé est de sensibiliser l’entourage de votre enfant à la surdité et d’outiller les différents locuteurs dans la communication. Vous serez encouragé à intégrer les objectifs de réadaptation dans vos routines quotidiennes. Bien évidemment, comme il s’agit d’une approche centrée sur la famille, les intervenants tiendront compte de vos valeurs, de vos contraintes familiales et des aspects culturels qui sont des enjeux importants dans le processus de réadaptation.

À la lecture de ces quelques lignes, vous vous demanderez sûrement quel sera votre rôle à jouer dans ces différentes étapes.

Votre implication dans le processus de réadaptation est essentielle. Pour aider votre enfant à se développer, votre participation active au quotidien est primordiale.

Par exemple, quelques minutes par jour pour regarder un livre, chanter des chansons, faire un casse-tête ou simplement prendre du temps pour jouer avec votre enfant sont des activités favorables pour son développement. À cette fin, vous formerez une équipe avec les intervenants sans pour autant devenir un thérapeute à la maison. L’important demeure d’avoir du plaisir à interagir avec votre enfant.

Conclusion

Le dépistage auditif à la naissance comporte de nombreux avantages. L’intervention précoce demeure la clé du succès pour contribuer au développement du plein potentiel de votre enfant. Par contre, l’adaptation à la surdité peut se révéler un parcours parsemé d’embûches pour vous.

Mais n’oubliez pas que vous n’êtes pas seuls : les intervenants spécialisés en surdité des centres de réadaptation ont à cœur vos besoins et vos préoccupations. À la suite du diagnostic, vous ne voyez peut-être que la surdité, mais rappelez-vous que votre enfant doit vivre sa vie d’enfant, jouer et s’amuser.