Vie quotidienne

Genève et le plaisir de lire

Carole Moreau

“J’ignore si le gène de l’amour des livres existe et s’il est héréditaire…cependant, l’intérêt que je porte aux livres et à la lecture a été contagieux pour ma fille !  Malgré son début de vie très difficile, presque ses deux premières années de vie à l’hôpital, Genève a toujours adoré les livres.  Ils ont généré de multiples petits bonheurs quotidiens…que ce soit pour faire des coucous à bébé, manipuler les manuels, tourner leurs pages, anticiper les images des pages avec souvent beaucoup d’excitation !  Les bouquins ont même aidé à renforcer l’estime de soi de ma fille lorsqu’elle pointait fièrement tous les trucs qu’elle connaissait d’une page à l’autre.  Quant à se faire raconter des histoires, cela a certes alimenté son imaginaire qui était au départ, couleur ocre mur d’hôpital !

Je suis convaincue que l’amour des livres se transmet, se cultive !

Imaginez votre mère changer d’intonation, d’expression faciale, que ce moment de proximité unique est fait avec tendresse et affection et que la rigolade arrive en bout de ligne par des jeux de mots, des comptines, des chansons remplis de mots…les chances d’apprécié les livres sont ainsi multipliées !

Nous avons bénéficié du programme « plaisir de lire » de l’AQEPA au plus grand bonheur de Genève !  Chaque rencontre à domicile avec la gentille Nicole était teintée de joie.  Cette dame nous a permis d’explorer toutes sortes de livres, des bandes dessinées, des imagiers, des livres de comptines, poèmes, livres à rabats surprises, des contes, etc…  Elle nous a encouragés à varier le genre de volumes que nous lisions.  Elle est même devenue amoureuse d’une maison d’édition dès l’âge de 3 ans !  Elle s’est rendu compte que ses livres d’histoires préférées avaient un rectangle rouge à l’endos avec un nom assez long écrit en blanc « Scholastique » !  Par la suite, elle a gardé ce réflexe de vérifier le nom de la maison d’édition de chaque volume !  Quand elle a commencé sa pré-maternelle à l’école Gadbois, son enseignante a été agréablement surprise de constater qu’une élève aussi jeune puisse connaître une maison d’édition et en être aussi charmée !  Avec l’apprentissage de l’alphabet, les livres sont devenus encore plus merveilleux !  Aller à la chasse aux lettres à travers les pages et ensuite de petits mots !

Aujourd’hui, ma petite Genève, âgée déjà de 7 ans, fréquente toujours la même école et elle excelle en lecture !

Son enseignante, Sarah Beaulieu, nous a fait part que Genève possédait d’excellente stratégies de lecture et que son décodage était tout aussi formidable ! Il est certain que je suis passée par l’étape du choc au moment du dépistage de la surdité de Genève et ensuite celle du déni.  Mais par la suite, je me suis raisonnée : « Est-ce que je vais priver ma fille de communication, me satisfaire que de simples pointages de l’index ou bien si je vais lui donner tous les moyens disponibles afin de lui permettre d’entrer en relation avec le monde dans lequel elle vit ?  Vous connaissez maintenant la réponse !   Je crois sincèrement qu’une enfance entouré de livres et de parents pour leur faire découvrir favorise une meilleure réussite scolaire et une estime de soi bonifiée !”

Par Carole Moreau