Documentation et témoignages

L’implant cochléaire: Quelques recommandations lors d’activités sportives

Extrait du numéro 172 de la revue Entendre : Au jeu ! Prêts ! Partez ! (Sport, sécurité, plaisir)

Les jeunes porteurs d’un implant cochléaire peuvent participer à la majorité des activités sportives et récréatives après un délai variant entre un mois et un an suivant la chirurgie. Cependant, il est important de prendre quelques précautions.

Dans certaines situations, il est recommandé d’enlever la partie externe de l’implant; dans d’autres, il est important d’utiliser un équipement de sécurité afin d’éviter les coups à la tête.
Voici quelques recommandations afin de participer à ces activités de façon sécuritaire.

Porter un casque

Bicyclette

Le casque de vélo permet de protéger l’implant. Cependant, la personne avec l’implant entendra moins bien. L’installation de miroirs sur le casque et les guidons réduit le danger. L’utilisation d’un système MF peut aussi être intéressante. Ce système permet de transmettre la voix d’une personne directement à la personne qui a l’implant. (Les miroirs et le MF peuvent également être utiles aux jeunes portant des aides auditives.)

Planche à roulettes, trottinette ou patins à roues alignées

De la même façon, le port du casque est recommandé.

Base-ball et soccer

Au base-ball, portez un casque de frappeur en tout temps. Celui-ci protège davantage que la casquette.
Au soccer, il faut faire attention aux coups portés avec la tête sur le ballon. La pratique de cette activité n’est pas recommandée sans casque protecteur.

Ski alpin et sports d’hiver

En plus de porter un casque pour le patin, la planche à neige et le ski alpin, il faut protéger le processeur contre le froid. En effet, celui-ci ne doit pas être exposé à des températures sous 0º Celsius.
Le processeur boîtier se porte sous les vêtements. Le processeur contour doit être tenu au chaud au moyen d’une tuque, par exemple.
Sports de contact : boxe, lutte, football, karaté
À moins de porter un équipement protecteur pour la tête très résistant, ces sports sont déconseillés. Il est important de consulter votre chirurgien avant d’entreprendre ces activités.
Sports extrêmes : parachute, bungee
Ces sports sont permis trois mois après la chirurgie, mais le port d’un casque est essentiel.

Éviter l’humidité

Il est important que l’eau, la transpiration ou l’humidité n’entre pas en contact avec la partie externe de l’implant. En revenant de l’activité, utilisez un « dry-aid » disponible, entre autres, au service d’audiologie du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ) – Hôtel-Dieu de Québec. Il est important d’enlever les piles rechargeables lors de l’utilisation du « dry-aid ».

Jogging, tennis, badminton

Le port d’un bandeau sur la tête retient la transpiration.

Randonnée pédestre

Lorsqu’il pleut, mettez le capuchon de votre imperméable ou utilisez un parapluie.

Ski de fond ou raquette

Tentez de choisir une tuque dont le tissu permet d’avoir assez chaud mais qui évite une trop grande transpiration. Plusieurs modèles sont disponibles dans les magasins de sports spécialisés.

Natation

Évitez que l’eau ou le sable soit en contact direct avec la partie externe d’implant. Ne vous baignez pas avec votre processeur; enlevez-le. Attendez que les cheveux soient secs pour remettre l’implant après la baignade.

Plongeon (en hauteur)

Le jeune doit généralement attendre d’avoir au moins dix ans.
S’il a fait plusieurs infections aux oreilles (otites), il est préférable de consulter le médecin pour connaître les précautions à prendre.

Plongée sous-marine

Avant de vous lancer dans l’aventure, faites examiner vos tympans par votre chirurgien.

Sports nautiques : planche à voile, motomarine

Enlevez toujours la partie externe de l’implant.

Si vous êtes porteur d’un implant boîtier

Lors de vos activités sportives, portez le fil et le boîtier sous les vêtements. Ceci permet d’éviter les accrochages et les contacts avec l’eau.

De plus, tentez de placer l’implant de façon à le protéger lors des chutes : à l’avant sur la poitrine ou à la taille sous le bras.

Source :
L’implant cochléaire – Quelques recommandations lors des activités sportives et à l’extérieur Document publié par le Programme québécois pour l’implant cochléaire, révision 2004