Documentation et témoignages

L’utilisation d’un système MF : bénéfices et limites en milieu scolaire

Extrait du numéro 206 de la revue Entendre : Les systèmes d’amplification MF et champ libre

Marie-Josée Paradis
Audiologiste à l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ) et personne malentendante

Qu’est-ce qu’un système MF?

C’est un outil de communication sans fil entre un émetteur et un récepteur, dont le signal est transmis par des ondes radio par modulation de fréquence (MF). Ce système est utilisé, entre autres, dans le monde de la musique et du spectacle comme outil de communication. Il sert également à des jeunes ou des adultes qui vivent avec une surdité, pendant leurs études ou par la suite, à leur intégration professionnelle. Il peut également être utile, en contexte d’apprentissage, pour des jeunes qui présentent un trouble de traitement auditif (TTA).

Lorsqu’une personne vit avec une surdité, le port des aides auditives, communément appelées appareils auditifs ou prothèses auditives, est souvent la première solution permettant de mieux entendre la parole et d’autres signaux sonores significatifs dans un environnement calme. Toutefois, cela peut ne pas suffire pour bien entendre la parole dans d’autres environnements. En effet, les aides auditives numériques démontrent encore certaines limites en présence de bruit et de réverbération, sans compter que leur performance est réduite à une distance de plus de 2 mètres.

L’utilisation d’un système MF a donc pour objectif de compenser l’effet de ces obstacles afin de faciliter la communication avec un jeune qui vit avec une surdité.
La voix de l’enseignant, captée par le microphone de l’émetteur MF et transmise directement dans les oreilles du jeune par son récepteur MF, devient plus forte que le bruit présent dans la classe (ex. : déplacement de chaises, manipulation de papier ou d’objet, commentaires des élèves). Elle est aussi de meilleure qualité (moins d’écho) et plus stable, ne variant pas en fonction des déplacements de l’enseignant dans la classe.

Types de système MF

Suite à l’évaluation des besoins du jeune, l’audiologiste recommande ou pas le port d’un système MF et le branchement le plus approprié du récepteur aux aides auditives, en plus du type de système MF convenant à sa situation (domicile ou école).

Parmi les types de systèmes MF personnels, il y a ceux qui sont constitués d’un récepteur boîtier avec une connexion aux aides auditives par différents fils ou accessoires. Certains jeunes préfèrent le branchement direct du récepteur boîtier dans leurs aides auditives par l’entrée audio directe et des sabots. La clarté de la voix est très bonne, à condition que les sabots soient bien solides et faciles à brancher, ce qui n’est pas le cas de tous les modèles de sabots des compagnies d’aides auditives.

D’autres jeunes vont plutôt choisir l’utilisation d’un collier d’induction (boucle magnétique autour du cou) ou des silhouettes pour avoir une transmission par champ magnétique avec leurs aides auditives (ex. : dans le programme téléphone en mode T ou MT). C’est le cas lorsque les sabots sont souvent brisés ou qu’ils ne tiennent pas bien. L’inconvénient est la perception d’un bourdonnement léger dans les sons graves, mais la plupart des jeunes s’y habituent.

D’autres récepteurs (ex. : un casque d’écoute, écouteurs intégrés à l’oreille) peuvent aussi être utilisés par les jeunes non appareillés. Les récepteurs boîtiers sont les premiers qui ont été développés. Ils sont robustes et fonctionnent avec leurs propres piles sur l’émetteur et le récepteur, ce qui contribue à rendre la transmission moins vulnérable aux interférences. Il existe également des récepteurs miniatures, sans fil, branchés directement aux aides auditives, s’alimentant d’ailleurs sur les piles des aides auditives. Ils sont un peu plus vulnérables aux interférences, mais ils ont l’avantage d’être plus petits, légers et plus discrets. Toutefois, ils peuvent arrêter de fonctionner, si les piles des aides auditives sont jugées trop faibles pour le MF (même si elles fonctionnent encore pour plusieurs jours dans les aides auditives).

Certains modèles de MF peuvent être utilisés avec un émetteur additionnel pour faciliter l’enseignement en équipe de deux adultes. Cette fonction doit être prévue à l’achat du système MF, en commandant un émetteur supplémentaire (ex. : Inspiro) ou un microphone pouvant être mis en réseau (ex. : DynaMic), ce qui donne accès à cette option, nommée « team teaching ».

Quels sont les bénéfices d’un système MF?

Le principal avantage du système MF est de rendre la parole plus audible par rapport au bruit ambiant, tout en maintenant la voix du locuteur à un niveau sonore assez constant, même s’il s’éloigne ou se déplace dans la classe. Cela facilite donc l’attention et la concentration du jeune sur le message en contexte d’apprentissage, lui permettant ainsi de mettre ses énergies sur la compréhension et la rétention du contenu académique présenté en classe.

Les jeunes qui apprécient le port du système MF mentionnent moins de fatigue en fin de journée et les enseignants remarquent une meilleure participation en classe. Pour ma part, je l’ai beaucoup apprécié pendant mes études collégiales et universitaires. J’en vois encore les avantages dans mon travail, lors de réunions ou de formations.

Quelles sont les limites du système MF?

Les bris des composantes (microphone, émetteur et récepteur) et des accessoires (fils et sabots) sont assez fréquents, particulièrement à partir de la troisième année d’usure du MF. Les piles des MF de type boîtier sont à remplacer après environ 3 ans de recharges régulières. Compte tenu de cette fragilité, il faut prévoir une vérification hebdomadaire par l’enseignant pour s’assurer que le jeune du préscolaire et du 1er cycle du primaire entende bien avec son système MF.

Une procédure simple est de poser une question ouverte et imprévisible au jeune (ex. : de quelle couleur sont tes bas?) en ayant le visage hors de sa vue (pour éviter qu’il voit les lèvres) et assez loin pour qu’il entende juste par son MF (ex. : hors de la classe, juste derrière la porte). Si le jeune ne peut répondre ou répéter la question, il faudrait prévoir une vérification plus approfondie du MF par l’audiologiste ou la personne responsable du MF.

Puisque certains systèmes MF sont plus sensibles aux interférences (radio, champ magnétique, systèmes informatiques ou électriques, construction métallique de cadres de porte) dans leur environnement, il pourrait arriver que le jeune perçoive une mauvaise transmission de la voix de son enseignant (distorsion, coupures de son) en présence de ces interférences. Ce qui est embêtant, c’est que certains jeunes ne le signalent pas, même s’ils entendent moins bien avec leur MF! Cela risque de ressortir plus tard en réticences au port du MF ou en problèmes de comportement.

Un autre inconvénient du système MF est la visibilité du microphone et de l’émetteur ce qui pourrait indisposer un jeune plus âgé qui voudrait que sa surdité passe complètement inaperçue dans sa classe. Même s’il porte un récepteur MF sans fil, le fait que l’enseignant porte son émetteur met en évidence sa différence. Pour démystifier l’utilisation du MF et ouvrir la discussion sur les besoins du jeune, nous recommandons généralement une sensibilisation dans la classe lors de l’introduction d’un nouveau système MF.

Suivi du port du MF en réadaptation

Lorsqu’un système MF est attribué à un jeune et arrive à son école, il doit d’abord être bien ajusté par son audiologiste afin de rendre son utilisation optimale, avec un volume confortable et sécuritaire, en tenant compte du type de couplage avec ses aides auditives (ex. : avec des sabots, des silhouettes, un collier d’induction). Si le jeune ne porte pas d’aides auditives, une supervision de l’audiologiste est tout de même recommandée pour l’ajustement d’un volume sécuritaire avec le casque d’écoute.

L’audiologiste peut également suivre le jeune afin de le rendre plus autonome, en fonction de son âge, face à la résolution de problèmes mineurs dans l’utilisation de son système MF. De cette façon, il sera mieux outillé comme personne malentendante pour faire face à certaines failles de la technologie.