La surdité... Qu'est-ce que vous en savez?

Est-ce que la langue des signes est universelle?

Pourquoi la langue des signes serait universelle tandis que la langue oral ne l’est pas?

Origine de ce mythe

Ce mythe provient simplement de la méconnaissance de la société de la surdité. Non, il n’existe pas une, mais des langues des signes!

Ça fonctionne comme n’importe quelle langue parlée, selon les pays, la langue est différente.

Déconstruire ce mythe

Les langues des signes sont des langues vivantes, riches, qui possèdent leur propre grammaire, leur propre structure et qui varient et évoluent selon l’époque, les influences culturelles et régionales de chaque pays, de chaque communauté. Tout comme il existe des différences entre le français du Québec et le français de France, ou même celui de Montréal et de la Gaspésie ou du Saguenay !

Dans le monde, on recense 121 langues des signes différentes. Certaines présentent de nombreuses similarités, d’autres sont très différentes. Au Québec, la communauté Sourde utilise la langue des signes québécoises (LSQ), qui est assez différente de la langue des signes française (LSF) utilisée en France, mais qui se rapproche de l’American Sign Language (ASL) utilisée également au Québec, dans le reste du Canada et aux Etats-Unis. Comme les langues des signes n’impliquent pas l’usage de la parole, on dira donc « signer la LSQ » comme on dit « parler le français ».

Les membres de la communauté sourde veulent voir leurs langues reconnues comme une langue à part entière dans toute la société. Ainsi, on ne parle pas de “langage des signes”, de “langage gestuel” ou de “langage des sourds” mais bien des “langues des signes”.

Le saviez-vous?

Vous pouvez apprendre à votre enfant des signes de la LSQ qui lui permettront d’exprimer ses besoins – surdité ou non !

L’utilisation des signes ne nuit pas à l’apprentissage de la parole et a pour effet de faciliter la communication (Goodwyn , Acredolo et Brown, 2000). Il est donc possible de montrer des signes à un bébé dès l’âge de 6 mois.

Découvrez notre programme gratuit Mes débuts en LSQ

Qu'en pensez-vous?

Témoignage personne vivant avec une surdité: Pour ce mythe, dans les débuts avant que je sache que la langue des signes n’est pas universelle, je me suis juste fier au monde des entendants. Ils ne parlent pas tous la même langue et je me suis dit que c’était pareil pour la langue des signes.

Témoignage personne vivant avec une surdité: Pas du tout  et c’est correct que ça ne le soit pas.  On dit que ca serait plus simple : il faudrait l’appliquer pour toutes les langues (exemple anglais partout).  C’est aussi une question d’identité (culturelle)  … pour toutes les langues en fait.

Pour aller plus loin...