Vie sociale

Développer l’autonomie des enfants

Extrait du numéro 218 de la revue Entendre “l’équilibre en famille”

Par Sophie Terroir, responsable du programme de Stimulation par le jeu de l’AQEPA Montréal-Régional

Étant responsable du programme de stimulation par le jeu pour les enfants de moins de 5 ans, j’ai l’occasion de rencontrer les familles chez elles et d’avoir un aperçu de leur quotidien. Par les activités que nous faisons ensemble, nous trouvons une façon d’intégrer la stimulation du développement à des moments de jeu et de plaisir en famille.

Parce que de nos jours, il devient compliqué d’allier plaisir et responsabilités, travail et famille, routine et besoins particuliers. C’est pour cela que le principe du programme de stimulation par le jeu n’est pas de rajouter une charge de travail supplémentaire sur les épaules des parents, mais plutôt d’adapter des activités du quotidien pour optimiser leur impact positif sur le développement de leur enfant.

En effet, chaque jour, vous vivez la même routine : lever et habiller les plus jeunes, emmener les enfants à l’école, préparer le déjeuner, le dîner, le souper, les collations, faire les devoirs, prendre le bain et j’en passe. Comment la charge de travail liée au quotidien avec des enfants pourrait-elle être allégée? Pour cela, un mot clef : l’autonomie!

En donnant à vos enfants de petites responsabilités à la hauteur de leurs capacités (selon l’âge), tout le monde sera gagnant : vos enfants verront leur estime personnelle et leur confiance en eux renforcées et seront tenus occupés, et de votre côté, vous en aurez moins sur les épaules et pourrez davantage profiter de votre temps libre!

Les repas

Que ce soit pour préparer les repas, dresser la table, ou encore la débarrasser, les enfants peuvent participer, et ils le feront certainement avec plaisir! Bien sûr, les premières fois il faudra les accompagner, les guider et leur montrer ce que l’on attend d’eux.

Mais ensuite, il est possible d’assigner une tâche par enfant ou encore de faire des roulements. Vous pouvez préparer des images qui représentent chacune des tâches, et les enfants en pigent une au hasard pour savoir ce qu’ils vont faire aujourd’hui ou la semaine au complet (mettre les assiettes sur la table, vider les assiettes dans le bac à compost, etc..).

L’habillement

Bien sûr c’est toujours plus rapide d’habiller les petits soi-même. Avant de partir pour la garderie, ou en partant pour un rendez-vous, qui a envie de patienter une demi-heure à regarder son bout de chou se débattre avec son pantalon pour finalement le mettre à l’envers et devoir tout recommencer? Personne! Mais c’est là qu’est la faille! À vouloir toujours aller plus vite, il est tentant de faire à leur place. Et alors, vous ne faites que repousser le moment (heureux!) où il sera enfin capable de s’habiller entièrement tout seul pendant que vous serez affairé à autre chose. Pour l’aider et lui donner un repère visuel, pourquoi ne pas préparer une
petite séquence en images, qui montre l’ordre dans lequel il doit mettre chacun de ses vêtements?

La fratrie

Si vous avez plusieurs enfants, il peut être intéressant de donner aux plus vieux quelques responsabilités concernant les plus jeunes : par exemple l’aîné peut s’assurer que tout le monde a bien brossé ses dents après le déjeuner, ou encore que chacun a sa boite à lunch avant de quitter. Selon l’âge pourquoi ne pas également lui confier la mission d’aider les plus jeunes dans leurs devoirs ? N’hésitez pas à en parler avec vos enfants pour leur demander quelle tâche leur conviendrait le mieux, ils se sentiront responsabilisés, valorisés et écoutés.

Le ménage, le rangement

Le rangement et le ménage peuvent gruger de l’énergie et du temps personnel et familial. Alors, dès le plus jeune âge vous pouvez faire participer tous les membres de la famille! Le plus petit sera ravi de tenir le portepoussière pour vous aider, tandis que le plus vieux pourra plier le linge ou passer la moppe. De plus, si les plus
grands participent et sont valorisés pour l’aide qu’ils apportent à la maison, il y a fort à parier que les plus jeunes voudront suivre leur exemple!

N’oubliez pas que pour vous la signification de « ranger sa chambre » n’est pas la même que pour vos enfants! Alors prenez le temps de leur expliquer exactement ce que vous attendez d’eux, en y allant une étape à la fois. Mettez des images sur les bacs de rangement pour les aider à se souvenir quel est le bac des autos et celui des cassetêtes par exemple, et proposez leur des responsabilités réalisables et à la hauteur de leurs capacités. Si vous leur demandez de ranger une montagne de linge, ils seront probablement découragés avant même de commencer.

En résumé…

  • Prenez le temps de leur expliquer, de leur montrer l’exemple et surtout de les laisser faire des erreurs! C’est en essayant et en faisant par eux-mêmes qu’ils vont devenir plus habiles et plus efficaces!
  • Planifiez les grands moments de rangement avec la famille, voire utilisez pour les plus jeunes un support visuel de type calendrier.
  • Même s’il s’agit de corvées ménagères, ce doit être un moment de plaisir!! Mettez des musiques que toute la famille aime pour vous donner de l’entrain par exemple!
  • Encouragez et félicitez vos enfants (même si ce qu’ils font n’est pas parfait), cela leur donnera le goût de continuer à vous aider!
  • Utilisez des supports visuels pour les aider à organiser leurs tâches ou éviter les chicanes de fratrie pour savoir qui fait quoi. Proposez-leur de choisir les images des supports ensemble voire même de les dessiner!
  • Et surtout : ayez des objectifs réalistes! Il y aura TOUJOURS des jus renversés par terre, des jouets qui trainent dans la chambre, des rendez-vous chez le dentiste et des devoirs à faire. Choisissez vos batailles pour trouver un équilibre entre vie de famille épanouie et gestion du quotidien!