AQEPA - Communiqué : La reconnaissance de la LSQ et de l’ASL au Canada
Actualité

Communiqué : La reconnaissance de la LSQ et de l'ASL au Canada

À l’occasion de la journée mondiale des sourds, le 22 septembre, l’Association des Sourds du Canada / Canadian Association of the Deaf invite à un rassemblement sur la Colline du Parlement à Ottawa, afin de sensibiliser le gouvernement et demander la reconnaissance officielle de la Langue des Signes du Québec et de l’American Sign Language.

En 1988, le Manitoba a reconnu l’ASL par résolution, suivie de l’Alberta en 1990.

En 1993, le ministère de l’éducation de l’Ontario a reconnu que l’ASL et la LSQ sont les langues de l’enseignement pour les personnes sourdes anglophones et francophones de la province.

Le Canada fait partie des 150 pays qui ont ratifié la Convention relative aux droits des personnes handicapées de l’ONU en 2006. L’article 21 de cette convention invite les États parties à reconnaître officiellement les langues des signes (et leur donner ainsi le même statut que les langues parlées) et à encourager leur utilisation.

Aujourd’hui, l’Association du Québec pour enfants avec problèmes auditifs souligne l’importance d’une discussion sur la reconnaissance des langues signées comme langues officielles et comme langues d’enseignement. Nous espérons qu’une telle reconnaissance, à laquelle le Canada s’est montré favorable en 2006, sera suivie de mesures concrètes permettant le déploiement de ressources pour une plus grande accessibilité aux langues signées.

Nous souhaitons en effet appuyer toute mesure favorisant l’utilisation de tout mode de communication, existant ou à venir, qui assurera à chaque jeune vivant avec une surdité le développement de son plein potentiel ainsi que son inclusion sociale, selon ses besoins et sa réalité.

 _________________________________

L’AQEPA est un regroupement d’organismes apolitiques.

Notre appui à ce mouvement s’inscrit dans le cadre de notre mission :

  • FAVORISER l’épanouissement et l’inclusion sociale des enfants vivant avec une surdité.
  • ASSURER un impact positif pour la vie en intervenant dès la petite enfance et jusqu’à l’âge adulte.
  • INFORMER et SOUTENIR les parents tout en faisant la promotion de la cause dans la société.