Nos grandes causes

Pour un dépistage universel de la surdité à la naissance

top_depistage_universel_a_la_naissance

À quand un dépistage systématique de la surdité à la naissance?

Cette question a rapidement  fait partie des revendications principales de notre Association. Depuis plusieurs années, l’AQEPA travaille de concert avec plusieurs autres organismes, auprès du gouvernement québécois, afin qu’il accepte de mettre en place ce premier diagnostic dans tous les hôpitaux du Québec.

Dans la Belle Province, seuls quelques Centres de santé et services sociaux offraient un programme de dépistage universel à tous les nouveaux nés. Il s’agit dans la majorité des cas d’un dépistage ciblé, proposé uniquement à des bébés présentant des facteurs de risques, tels que des antécédents familiaux ou une infection congénitale.

Pourquoi est-ce important?

Le dépistage universel doit prendre le pas sur le dépistage ciblé car 60% des bébés ayant une déficience auditive ne présentent pas de risques de surdité.

Des études ont maintes fois démontré qu’un dépistage précoce permet de poser un diagnostic de surdité le plus tôt possible et apporte ainsi plusieurs avantages  :

  • Pallier l’audition déficiente dès que possible grâce à un processus de réadaptation 
  • Stimuler rapidement le langage, garant du bon développement cognitif de l’enfant
  • Favoriser la réussite scolaire et l’inclusion sociale du jeune

Un programme pour tout le Québec

C’est en 2009 que le gouvernement québécois a finalement admis que le dépistage précoce de la surdité devait être implanté. Cette avancée a été permise après des années de bataille, menée notamment par une coalition provinciale, dans laquelle l’AQEPA s’est fortement impliquée. (voir revue Entendre 212, page 8 : Coalition… Le dépistage universel des troubles de l’audition chez les nouveau-nés par Hema Patel).

Le Québec travaille ainsi à mettre en place un protocole commun de dépistage précoce de la surdité, dans tous les hôpitaux et maisons de naissance. Le but : que tous les nouveau-nés, présentant des facteurs de risques ou non, puissent bénéficier de ce dépistage et être pris en charge en réadaptation au plus tard à l’âge de 6 mois, s’ils présentent une surdité.

Il s’agit du Programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés

Pour en savoir plus : 

L’implantation du programme a débuté au CHU Ste-Justine en novembre 2013 et en 2021, il est offert dans 16 établissements couvrant ainsi 42% des naissances de 2019-2020).

Quelles sont les prochaines étapes?

Après le déploiement dans les Centres hospitaliers universitaires (CHU), le programme sera implanté dans les centres hospitaliers offrant des soins tertiaires en néonatalogie, puis dans les centres régionaux à vocation pédiatrique et dans les centres hospitaliers où un dépistage systématique de la surdité est déjà en place, mais hors-programme. L’ensemble des autres établissements du Québec, incluant les maisons de naissance, suivront. À noter : le déploiement dans certaines maisons de naissance des régions de la Capitale-Nationale et de l’Estrie a commencé en 2021.

Une bonne nouvelle… à suivre de près?

Le 11 mai 2021, à l’Assemblée nationale, le gouvernement s’est engagé par motion adoptée à l’unanimité, à ce que le programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés soit implanté partout au Québec d’ici fin 2021.

Cette motion préparée par l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) et déposée par madame Marie Montpetit, porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et députée de Maurice-Richard.

L’AQEPA se réjouit de cet engagement tant attendu, et surveillera de près sa mise en œuvre.

Conclusion

Le dépistage néonatal de la surdité est un dossier qui interpelle l’AQEPA depuis de très nombreuses années, tout comme de nombreux partenaires, intervenants en santé et spécialistes partout au Canada. La phase pilote a été complétée avec succès et nous constatons déjà les bénéfices de l’implantation progressive du programme : les familles nous contactent de plus en plus tôt pour bénéficier des services de stimulation précoce et être accompagnées! 

Bien sûr, un dépistage précoce et universel reste un point de départ : une fois la surdité décelée, comment aider les parents tout au long du parcours qui les attend, pour développer le plein potentiel de leur enfant? L’AQEPA continuera de travailler au quotidien avec les familles et tous les intervenants qui les accompagnent, pour faciliter ce cheminement.